Actualités du Club

  • 09 Mar. 2020 SGHBC. Chez les jeunes. Des fortunes diverses pour les jeunes handballeurs. Lire l'article

    SGHBC. Chez les jeunes. Des fortunes diverses pour les jeunes handballeurs.

    Certaines équipes étaient au repos, ce weekend, dans les rangs du SGHBC : d’autres, par contre, étaient mobilisées et comptaient bien représenter dignement leur club et leur territoire, que ce soit dans leur gymnase de Buffelan, où sur un terrain de l’Occitanie.
    Les -9 ans mixtes avaient le plaisir d’accueillir un tournoi amical à Buffelan, ce dimanche après-midi. Avec pas moins de 7 formations sur le terrain, dont 3 portant les couleurs locales, les jeunes Saint Gironnais ont pu montrer de quel bois ils sont faits, et, bien plus important, passer un superbe moment autour du ballon et de leurs amis. Pour tout ce petit monde, un seul mot d’ordre : vivement le prochain !
    Les -15 ans féminines, en déplacement du coté de St Jean, ont bien réagi et signent un succès probant, sur le score de 33 à 23. Les filles ont montré de belles choses, dans tous les secteurs de jeu, et auront à cœur de reproduire ce genre de prestation le plus tôt possible !
    Les -15 ans masculins, eux, ont connu des problèmes d’effectifs ce weekend : privés de leurs rotations, ils n’ont pu rivaliser avec leur adversaire du jour et doivent s’incliner 37 à 23. Souhaitons à ce groupe, qui n’a pas manqué de vaillance, de vite retrouver sa taille normale, afin de pouvoir être plus compétitif à l’avenir !
    Les -18 ans féminines ont vécu un sacré périple, lors de leur déplacement à Carcassonne mais, bien que privées d’arbitres et de feuille de match, elles n’ont pas démérité puisqu’elles s’imposent 38 à 17, et poursuivent ainsi sur leur dynamique victorieuse ! Avec une pensée pour Prune Amardeilh qui, en troquant le maillot contre le sifflet pour arbitrer ses coéquipières, a montré une fort belle image des valeurs véhiculées par son sport et son club.
    Les -18 ans masculins ont fait un copié coller des -18 ans féminines, qui avaient ramené le match nul de Pins Justaret : en tête à la pause, ils doivent concéder le partage des points (32-32), sur le même scénario que la semaine passée. Il faut donc que ce groupe se rassure et reparte de l’avant, car s’il garde les cartes en mains pour inverser la tendance, il n’a désormais plus de marge de manœuvre s’il veut accéder aux finalités.
    Enfin, la réserve féminine revient victorieuse de son court trajet à Rieux, en s’imposant 37 à 15. Bien épaulé par des joueuses plus confirmées, ce groupe progresse de sortie en sortie et le prouve au panneau d’affichage : elles n’ont qu’une seule envie, poursuivre cette belle série.

    Landry Mangin

    SGHBC 47 – Montech HBC 23 Pour le SGHBC : Balagué (2/4, dont 1 pénalty), Daffis (8/9), Denjean (5/7), Durrieu (cap, 7/11, dont 2 pénaltys), Louis (3/5), Mosca (6/9), Orengo (gardienne, 10 arrêts), Provenza (4/7), Servat (12/12).
  • 09 Mar. 2020 SGHBC. Prénationale féminine. Le SGHBC redresse la barre. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale féminine. Le SGHBC redresse la barre.

    En verve face à une équipe de Montech décimée par les absences, les Saint Gironnaises n’ont pas raté l’opportunité de se relancer en championnat et de faire le plein de confiance en renouant avec le succès (47-23).

    On attendait une réaction de leur part, elle a été à la hauteur. Bien que l’effectif de Montech, minée par les absences, n’eut pas permis de juger du contenu, le score atteste des intentions des Couserannaises, qui se devaient de retrouver le chemin de la victoire après un retour de trêve complexe.
    Remontées comme des pendules, ce sont de véritables furies Oranges et Noires qui ont investi leur terrain de Buffelan, ce samedi : les Saint Gironnaises acculent immédiatement leurs adversaires du soir, les mettant dans les cordes, et s’envolant littéralement au score (10-2, 9ème minute).
    Une fois la déferlante passée, les débats s’équilibrent cependant, les locales éprouvant le besoin de récupérer, tandis que les visiteuses tentent tant bien que mal de réduire l’écart au score (17-7, 19eme).
    Montech parvient tout de même à maintenir le statut quo jusqu’à la pause, qui voit les Ariégeoises disposer d’un joli matelas d’avance, mais qui n’évolue pour le moment plus (22-12).
    Au retour des vestiaires, c’est le même schéma qui s’applique que lors du premier acte : pendant 5 minutes, le SGHBC dicte sa loi, et tue littéralement la rencontre grâce à un nouveau 5-0 (27-12, 35ème).
    Montech se bat de toute ses forces, mais les Toulousaines ne disposent pas d’assez de force vive pour espérer inverser un rapport de force bien trop défavorable : les Saint Gironnaises gèrent leur fin de rencontre, stabilisent l’écart, et signe une victoire fleuve 47 à 23, qui permet aux protégées de Delphine Milhorat et de Nicolas Rouaix de soigner les doutes naissants dans leur jeu.
    Ce succès, qui leur permet de recoller à la 3ème place de la poule, doit relancer la dynamique des dames du SGHBC : à 5 unités du duo de têtes, elles n’ont désormais plus de point à perdre.

    Landry Mangin

    SGHBC 47 – Montech HBC 23 Pour le SGHBC : Balagué (2/4, dont 1 pénalty), Daffis (8/9), Denjean (5/7), Durrieu (cap, 7/11, dont 2 pénaltys), Louis (3/5), Mosca (6/9), Orengo (gardienne, 10 arrêts), Provenza (4/7), Servat (12/12).
  • 09 Mar. 2020 SGHBC. Prénationale masculine. Les Couserannais butent sur Palaja. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale masculine. Les Couserannais butent sur Palaja.

    Le SGHBC, pourtant dans les clous dans le premier acte, n’a pas tenu la distance face à un adversaire déterminé qui a su dominer le défi physique annoncé (32-28). Les Ariégeois restent malgré tout dans le bon wagon pour envisager le maintien.

    Ils étaient partis dans l’Aude à la quête d’un joker qui aurait pu s’avérer utile, dans la course au maintien en Prénationale : au terme d’un match engagé, les Couserannais reviennent finalement bredouilles de Palaja, qui n’a pas raté l’occasion de l’empocher.
    Le début de la rencontre, comme attendu, est un gros round d’observation, avec une belle intensité de part et d’autre et de belles explications de textes : aucune formation n’arrive à prendre le pas sur l’autre (5-5, 10ème).
    Malgré une défense féroce des locaux, les Ariégeois sont les premiers à trouver la faille, et breakent leurs adversaires les premiers (6-9, 15ème).
    Alors que Palaja répond immédiatement pour faire son retard, la fin de la première période est à l’avantage des Oranges et Bleus, qui capitalisent au score et rentrent aux vestiaires avec un léger avantage au score (12-15).
    Cependant, les Audois n’abdiquent pas et, à leur retour sur le terrain, grignotent petit à petit leur retard au score pour revenir à hauteur des Saint Gironnais (20-20, 40ème).
    Après un nouveau break des visiteurs, c’est au tour de Palaja de reprendre les rênes de la partie, après une belle passe d’arme à l’aube du money time (26-25, 50ème).
    Mais, à l’heure de hausser son niveau de jeu, les Ariégeois, rompus par le combat imposé par leurs adversaires du jour, baissent un peu le pied, et laissent inexorablement Palaja s’envoler au score. Mahel Odin et ses gars ne les reprendront plus, ce sont les locaux qui s’imposent au final, laissant un goût amer dans la bouche des visiteurs, qui avaient peut-être mieux à faire ce soir.
    Cependant, les Couserannais ont encore bien leur destin entre leur main : il faudra, pour le conserver, bien négocier les futures rencontres à Buffelan. Et on peut compter sur eux pour cela.

    Landry Mangin

    Palaja HB 32 -28 SGHBC Pour le SGHBC : Assemat, Cabanes (3/5), Dedieu (9/17, dont 4 penalties), Dupont (3/5), Garçon, Gaston (gardien, 2 arrêts), Mary (3/5), Michotte (2/6), Odin (cap, 1/2), Prior (gardien, 4 arrêts), Pujol, Sabour (7/8), Soula, Teyssandier.
  • 05 Mar. 2020 SGHBC. Chez les jeunes. Les Couserannais sur la route. Lire l'article

    SGHBC. Chez les jeunes. Les Couserannais sur la route.

    Cela fait partie de la vie des clubs sportifs : si, certaines semaines, les gymnases locaux font le plein, il faut pour d’autres prendre le volant et ne pas reculer devant les kilomètres !
    Les -9 ans mixtes n’auront pas ce problème, puisqu’ils recevront eux un plateau à Buffelan ce dimanche dès 14h. L’opportunité, pour ces jeunes sportifs, de se mesurer à des adversaires de qualité, et de faire étalage de leurs progrès, réalisés samedi après samedi sous les directives des coaches. Sans perdre de vue, évidemment, la convivialité et le plaisir de jouer !
    Les -15 ans masculins, accrochés pour leur reprise du coté de Castanet, voudront se changer les idées du coté de Rabastens, samedi à 17h : si l’entreprise ne sera pas évidente face à un bel effectif, comptons sur les Ariégeois pour donner le meilleur d’eux-mêmes.
    Les -15 ans féminines, après avoir subi la loi d’une très belle équipe de Thuir, voudront elles-aussi redresser la barre et repartir de l’avant. Il faudra pour cela manœuvrer St Jean sur ses terres, ce qui ne sera pas évident, mais pas impossible : la encore, les filles devront montrer leur plus beau visage pour accrocher la victoire !
    Les –18 ans masculins, frustrés après leur défaite de la semaine passée, devront effacer ce faux pas, ce samedi à 17h à Pins Justaret. Si un succès rassurerait tout ce petit monde, une défaite, elle, mettrait en péril les objectifs de phases finales de ce groupe : il faudra donc tout donner pour espérer empocher les trois points.
    Les -18 ans féminines iront elles du coté de Carcassonne, samedi à 16h, dans l’objectif de faire mieux que la semaine passée. Revenues dos à dos de leur duel avec Pins, elles souhaiteront cette fois ci s’adjuger les trois points, mais il faudra pour cela réaliser une belle partie face à un adversaire coriace !
    Enfin, la réserve féminine ira elle jouer du coté de Rieux, samedi à 19h. Après une belle victoire en guise de reprise la semaine dernière, il s’agira désormais d’enchainer loin de ses bases pour ce collectif qui ne demande pas mieux, et se donnera corps et âme pour ramener la victoire en Ariège.

    Landry Mangin

  • 05 Mar. 2020 SGHBC. Prénationale féminine. A Buffelan pour retrouver le fil. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale féminine. A Buffelan pour retrouver le fil.

    Bousculées en fin de partie à Cahors, les Ariégeoises comptent enregistrer des retours au sein de leur effectif pour se reprendre face à Montech (21h). Et retrouver le fil d’une saison un peu distendu ces dernières semaines.

    Après une première phase aboutie, les Couserannaises ont décidément bien du mal à enchainer dans cette poule haute de Prénationale. Bien sûr, elles disposent de circonstances atténuantes : nul n’aurait pu prédire l’avalanche de blessure qui allait s’abattre sur le groupe Ariégeois. Cependant, alors que des retours devraient soulager l’effectif actuel, il est désormais temps de remettre l’église au milieu du village.
    Car la venue de Montech signe un match charnière pour les Oranges et Noires : si les filles de Delphine Milhorat et de Nicolas Rouaix ne trouvaient pas la clé pour renverser les visiteuses samedi soir, la tête de poule, déjà loin devant, se retrouveraient alors quasiment hors d’atteinte pour les locales. Qui devraient alors se contenter d’une fin de saison sans enjeux.
    Or, même si accéder au niveau supérieur ne tient pour le moment plus qu’à un fil, les Ariégeoises souhaiteraient bien le retrouver, et leur assise défensive avec.
    Pour cela, il faudra se blinder mentalement, pour éviter les faux départs, ou les « money-time » délicats, comme à Cahors. L’importance du retour des « cadres » de cette équipe, pour encadrer une classe « biberon » talentueuse mais peut être encore un peu friable moralement, revêt alors toute son importance.
    Au-delà des résultats, on peut tout de même mettre en valeur le gros travail de rajeunissement de l’effectif enclenché par cette formation : nul doute que, si cela coince un peu cette saison, cet apport d’expérience sera profitable pour l’ensemble du groupe en vue de celle à venir.
    Face à Montech, les Couserannaises auront donc leur destin en main, et elles auront besoin de tout le monde pour arriver à faire basculer la rencontre, dans son antre de Buffelan.

    SGHBC – Montech, samedi 07/03 à 21h à Buffelan (entrée libre).

    Landry Mangin

  • 05 Mar. 2020 SGHBC. Prénationale masculine. Une dynamique à préserver. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale masculine. Une dynamique à préserver.

    Tout juste victorieux du Fénix, et restant sur deux victoires consécutives, les Couserannais se verraient bien enchainer à Palaja ce samedi. Attention cependant à des locaux bien en jambe eux aussi.

    S’il y a bien une réalité avec le succès, c’est qu’on y prend vite goût. Et comment reprocher aux hommes d’Hugo Echevarria, qui l’ont si longtemps cherché en première phase, de vouloir récidiver le plus vite possible, pour entretenir leur rêve de maintien ?
    En voyage à Palaja, ce samedi, les Oranges et Bleus ont l’opportunité de signer un troisième succès de rang, une première depuis le début de leur saison en championnat. Ils ont également, en fonction des divers résultats de la poule, l’opportunité de creuser un peu plus le trou sur la zone rouge. Alors, forcément, l’enthousiasme est de mise, dans les rangs Couserannais.
    Cependant, s’ils restent sur deux victoires face aux Audois, Palaja n’est pas en reste en ce qui concerne la forme du moment : victorieux à Tournefeuille le weekend dernier, les locaux sont à égalité de point avec leurs adversaires du soir, et les enjeux des Ariégeois correspondent totalement aux leurs.
    Comptons donc sur la bande à Benjamin Vizio pour accueillir le SGHBC comme il se doit, et livrer la bataille nécessaire pour annihiler les intentions visiteuses. Car Palaja, comme les Saint Gironnais, pourrait prendre un sacré bol d’oxygène en cas de succès ce weekend.
    C’est donc une belle et franche opposition qui attend les deux formations, avec une seule certitude : le vainqueur de cette confrontation aura clairement acquis un joker en vue du maintien. Et, qui sait, il pourrait s’avérer fort utile au mois de Mai.
    Palaja – SGHBC, samedi 07/03 à 19h à Palaja.

    Landry Mangin

  • 02 Mar. 2020 SGHBC. Prénationale féminine. Les Couserannaises ratent leur reprise. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale féminine. Les Couserannaises ratent leur reprise.

    En se déplaçant avec un effectif décimé, les Couserannaises savaient que l’entreprise seraient compliquée à Cahors. Elles doivent malheureusement s’incliner dans le deuxième acte (29-24), ce qui rend les espoirs de revoir la Nationale 3 infimes.

    Elles savaient qu’elles seraient attendu dans le Lot, et qu’elles ne disposeraient pas de l’intégralité de leurs armes pour s’y rendre : en laissant à la maison Estaque, Coudouré, Servat, Bardies ou encore Dedieu, à l’heure de prendre la route de Cahors, il était clair que pour le SGHBC, l’aventure ne serait pas de tout repos.
    Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Stade Cadurcien, lui, n’a pas raté son entame : en infligeant un 6-0 à des Couserannaises qui, selon l’expression consacrée, n’étaient pas vraiment descendue du bus, les locales affichent clairement leurs ambitions dans cette partie (6-0, 7e).
    Cependant, les Oranges et Noires ne paniquent pas, et grapillent petit à petit une partie de leur retard, forçant le coach adverse à poser un temps mort pour recadrer ses troupes (9-6, 16e).
    Mais les Saint Gironnaises font preuve de patience et reviennent petit à petit dans la partie, pour finalement rattraper puis doubler leur adversaire, juste avant la pause (12-14, 28e). Cahors finit sur une bonne note, en revenant au score, et la pause voit les deux formations rentrer aux vestiaires sur un score de parité (14-14)
    Pour la reprise des hostilités, les Cadurciennes reviennent fort sur les terrains, mais leurs adversaires répondent du tac au tac (18-18, 40e).
    Les Lotoises persistent et signent : en accélérant le tempo, elles reprennent l’avantage, et les visiteuses semblent accuser le coup physiquement (21-18, 45e).
    Le SGHBC règle la mire, et une fois de plus parvient à recoller au score, mais, alors que le money time approche, la fraicheur semble bien plus présente dans le camp d’en face (23-22, 50e).
    L’élastique, à force de se tendre, finit par rompre : les locales, une fois de plus, font le break, et celui-ci est assez marqué leur permettre d’envisager la gagne (26-22, 55e).
    Les Ariégeoises ne reviendront plus, elles doivent abandonner les trois points à un effectif plus conséquent et plus lucide, qui mérite son succès. En concédant ce nouveau revers, les filles du duo Milhorat-Rouaix semblent avoir définitivement fait une croix sur leurs espoirs de Prénationale : il leur faut désormais enregistrer des retours, au plus vite, afin de renouer avec le succès pour continuer de rêver.

    Landry Mangin

    Stade Cadurcien 29-24 SGHBC Pour le SGHBC : Assoulant (0/2), Balagué (4/10, dont 2 penalties), Daffis (3/6), Denjean (1/3, 10 arrêts), Durrieu (7/14 dont 1 pénalty), Louis (3/8), Mosca (3/4), Preauchat (2/5), Provenza (1/2, 4 arrêts).
  • 02 Mar. 2020 SGHBC. Chez les jeunes. Une reprise mi-figue, mi-raisin pour le handball. Lire l'article

    SGHBC. Chez les jeunes. Une reprise mi-figue, mi-raisin pour le handball.

    Qu’ils devaient leur tarder de retrouver les terrains ! Sevrés de ballons durant une longue trêve, les handballeurs et handballeuses Saint Gironnais n’avaient qu’une hâte, enfiler le maillot et porter de nouveau fièrement les couleurs du Couserans.
    Les -11 ans masculins n’ont pas manqué leur reprise, puisqu’ils s’imposent face à Fontenilles 17 à 6 à Buffelan. Les jeunes Couserannais progressent de sortie en sortie, et devront confirmer cette belle forme dès le weekend prochain !
    Les -11 ans féminines, au terme d’une rencontre disputée, ont trouvé les ressources pour l’emporter sur la plus petite des marges face à Villefranche, par 19 à 18. Les Saint Gironnaises reprennent ainsi leur championnat de la meilleure des façons, et font le plein de confiance pour la suite !
    Les -13 ans masculins 2 n’ont pas démérité contre Muret 2, mais doivent finalement s’incliner par 17 à 25, malgré un dernier tiers temps de qualité. La défaite n’enlève en rien aux progrès de ce jeune groupe, qui verra ses efforts récompensés dans un futur proche !
    Les -13 ans masculins 1 n’ont pas fait dans le détail, du coté du Fenix, et s’imposent sur le score de 33 à 18. Un résultat qui valide encore une fois les qualités de cet effectif, qui se dirigent vers une belle fin de saison.
    Les -15 ans masculins se sont pris les pieds dans le tapis, du coté de Castanet, où ils s’inclinent 39 à 28. Une reprise difficile face à un bel adversaire pour cette formation, qui n’aura pas été sans enseignement pour nos Ariégeois.
    Les -15 ans féminines ont bataillé ferme avec Thuir, mais les visiteuses étaient un ton au-dessus ce weekend, et elles repartent de Buffelan avec un succès 27 à 40. Cette opposition aura cependant permis aux locales de se frotter à un adversaire de valeur, et aura été un bel apprentissage pour celles-ci !
    Les -18 ans féminines ne sont pas parvenues à faire basculer la rencontre à Pins : elles reviennent donc de la région Toulousaine avec un match nul, 29 partout, et auront l’ambition de retrouver le chemin de la victoire dès la semaine prochaine.
    Les -18 ans masculins ont coincés dans le second acte, et doivent finalement s’incliner sur le fil face à Soues, 32 à 33. Ce collectif doit faire preuve de plus de constance pour poursuivre sa route en seconde phase, et accrocher les finalités.
    Enfin, la réserve féminine a signé un joli succès face à Soues, 20 à 14, devant son public. Un succès qui récompense l’abnégation de ce groupe, et qui en appelle d’autres, évidemment !

    Landry Mangin

  • 02 Mar. 2020 SGHBC. Prénationale masculine. La bonne opération pour les Saint Gironnais. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale masculine. La bonne opération pour les Saint Gironnais.

    Dans une reprise à haut risque, les Couserannais ont dû batailler ferme pour tirer leur épingle du jeu au Fenix (25-26), et enchainer avec un second succès de rang, qui leur permet de prendre de l’air par rapport à la zone rouge.

    Ils se savaient attendus, et ce fut le cas ! Effectivement, le Fénix, pour sortir la tête de l’eau et lancer enfin sa course au maintien, était en quête de son premier succès. Et il comptait bien sur la venue des Couserannais pour débloquer le compteur !
    D’entrée, ce sont les locaux qui imposent leur cadence, et qui ne ratent pas leur entame de match, en mettant immédiatement la pression sur les Saint Gironnais (5-1, 8eme minute).
    Mais les Ariégeois, bousculés, se reprennent rapidement pour revenir à hauteur de leur adversaire du jour (5-5, 13ème).
    C’est alors une course poursuite qui s’engage aux Argoulets, avec des Toulousains bien déterminés à faire basculer la rencontre dans leur sens, qui butent sur des Ariégeois tout autant déterminés à s’accrocher : à la pause, rien n’est fait entre les deux formations (11-10).
    Ce sont les Oranges et Bleus, une fois n’est pas coutume, qui reviennent le mieux des vestiaires, et réalisant un petit break d’entrée, dans le deuxième acte (12-14, 37eme). Mais là encore, le Fénix fait son retard et, à un quart d’heure du terme, les deux formations se retrouvent de nouveau dos à dos (20-20, 45eme).
    La fin de match, à l’image de la partie, est âprement disputée, chaque équipe se rend coup pour coup. Mais, à l’aube du money time, les Saint Gironnais trouvent l’ouverture et prennent les rênes de la partie (23-24, 53eme). La fatigue s’invite à la fête, et les portiers s’illustrent dans chaque camp : alors que le SGHBC dispose d’une unité d’avance à 5 minutes du terme, il parviendra à la conserver jusqu’au bout, signant ainsi une seconde victoire de rang, ô combien précieuse pour le bilan comptable, comme moral, des hommes d’Hugo Echevarria.
    Alors que c’est le statut quo dans cette poule, avec 4 formations a égalité, il faudra désormais rééditer la performance d’aller gagner à Palaja, pour le SGHBC, samedi prochain : s’ils y parviennent, Mahel Odin et ses coéquipiers pourraient avoir fait un grand pas en vue du maintien en Prénationale.

    Landry Mangin

    Fénix III 25-26 SGHBC Pour le SGHBC : Assemat, Cabanes (4/5), Dedieu (12/16, dont 3 penalties), Dupont (6/8), Garçon, Michotte (3/10), Odin (1/2), Prior (gardien, 6 arrêts), Pujol, Sabour (0/7), Soula, Teyssandier.
  • 27 Fev. 2020 SGHBC. Chez les jeunes. L’Agenda du weekend. Lire l'article

    SGHBC. Chez les jeunes. L’Agenda du weekend.

    Qui dit rentrée, dit forcement retour sur les terrains pour les handballeurs Saint Gironnais !
    Pour commencer, les -13 ans masculins 2 recevront Muret 2 samedi à 13h à Buffelan. S’ils restent sur de belles performances avant la trêve dédiée aux sports d’hivers, il faudra laisser les gants de coter et retrouver les automatismes au plus vite pour museler un effectif Muretain qui ne souhaitera pas repartir sans les 3 points !
    Idem pour les -11 ans masculins, qui enchaineront à 15h face à Fontenilles. Ce collectif pléthorique, qui semble monter en puissance au fur et à mesure des rencontres, devra retrouver ses repères pour signer un nouveau succès devant son public.
    Les -11 ans féminines, un peu en dent de scie sur cette seconde partie de championnat, voudront profiter de cette reprise du championnat pour gommer ces quelques irrégularités en signant une victoire, dimanche à 14h30, dans son gymnase Buffelan.
    Les -13 ans masculins 2, à l’instar des seniors, auront rendez vous au Fénix, dimanche à 16h. C’est donc l’opportunité pour les garçons de conserver leur belle dynamique et de continuer leur ascension, mais les locaux ne l’entendront pas de cette oreille, ce qui promet donc une belle partie entre ces deux formations !
    Les -15 ans masculins voyageront également, ce samedi à 16h du coté de Castanet, et auront à cœur, après un début d’année compliqué, de rester sur la vague de leurs dernières sorties : il faudra pour cela faire bloc en banlieue Toulousaine, face à un collectif qui ne tendra pas la joue et souhaitera également tirer son épingle du jeu. Affaire à suivre donc !
    Les -15 ans féminines accueilleront Thuir, dimanche à 13h, dans leur temple de Buffelan. Face à des adversaires d’un niveau élevé, les Ariégeoises prouvent leurs progrès depuis le début de la saison en livrant des parties sérieuses et appliquées. Ce sera donc l’occasion pour elles de renouveler ce genre de performance, avec l’appui de son public, avec l’objectif de bousculer les visiteuses, et peut être un peu plus ?
    Les -18 ans masculins recevront Soues, samedi à 19h, toujours a Buffelan. Nul doute que les garçons auront passé les vacances à plancher leur défense, afin d’éviter de reproduire le même score que contre Lourdes ! S’ils parviennent à museler les ardeurs adverses, nul doute qu’au vu de leur potentiel offensif, les Saint Gironnais pourront envisager le succès. Ils savent donc ce qui leur reste à faire !
    Les -18 ans féminines voyageront elles du coté de Pins Justaret, avec l’objectif d’en ramener un succès, même si la tache ne sera pas aisée. L’abnégation des Couserannaises et leur esprit de groupe sera nécessaire pour repartir du bon pied dans ce championnat et continuer de regarder vers le haut.
    Enfin, la réserve féminine accueillera Soues, samedi à 21h à Buffelan. Les Couserannaises, qui soufflent le chaud et le froid dans ce championnat départemental, comptera engranger une nouvelle victoire, et comptera sur ses nombreux supporters pour joueur leur rôle et leur permettre d’enflammer le match !

    Landry Mangin

  • 27 Fev. 2020 SGHBC. Prénationale masculine. Match à enjeu sur les terres du Fénix. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale masculine. Match à enjeu sur les terres du Fénix.

    Les Saint Gironnais seront de retour sur les terrains ce samedi, du coté du Fénix 3, pour espérer conserver la dynamique acquise avant la trêve. Il faudra pour cela manœuvrer une équipe locale dans le dur, mais qui ne doit pas être sous-estimée pour autant.

    Les vacances sont terminées, pour les Couserannais, et les affaires sérieuses reprennent pour le SGHBC. En effet, les hommes d’Hugo Echevarria se déplaceront du coté du Fenix ce samedi, pour la reprise du championnat. Et celle-ci aura lieu aux Argoulets, dans l’antre du Fénix, actuellement en queue de peloton au classement.
    Cela pourrait paraître une aubaine, pour le SGHBC, qui a ainsi l’opportunité d’enchaîner avec un nouveau succès, mais qui devra surtout se méfier comme de la peste d’une rencontre qui a tout d’un match piège.
    Les Toulousains savent qu’ils doivent renouer le plus tôt possible avec le succès s’ils souhaitent s’inviter dans la féroce bagarre de la course au maintien : la venue des Ariégeois fait donc figure de rampe de lancement pour un effectif qui a besoin de se rassurer, et qui se verrait bien renverser un collectif visiteur forcément en manque de repère après cette longue trêve.
    Mais comptons sur les Saint Gironnais, sevrés de victoire pendant trop longtemps cette saison, pour ne pas se laisser piéger et rester sur leur dynamique du match de L’Isle Jourdain. Un nouveau succès positionnerait Mahel Odin et ses gars avec un petit joker en vue du maintien, qui pourrait s’avérer précieux pour la suite.
    Il faudra pour cela ne pas sous-estimer un adversaire qui dispose, parait-il, d’une formidable capacité à renaître de ses cendres…
    Fenix 3 – SGHBC, samedi 29/02 à 20h30 à Toulouse

    Landry Mangin

  • 27 Fev. 2020 SGHBC. Prénationale féminine. Reprise à Cahors pour les Saint Gironnaises. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale féminine. Reprise à Cahors pour les Saint Gironnaises.

    La reprise de la compétition verra le SGHBC, version féminine, prendre la route du coté de Cahors, samedi soir, pour un duel de bas de tableau. L’occasion est belle pour les Ariégeoises de prendre de la hauteur au classement, mais gare au réveil Lotois.

    Relancer la machine, encore et toujours. Ces lendemains de trêve, pour les effectifs amateurs, sont toujours difficile à négocier, et c’est toujours un passage délicat que la première rencontre : le championnat, alors, ne veut plus dire grand-chose.
    Les Saint Gironnaises seraient bien aises de le garder en tête, si d’aventure elles venaient à s’imaginer leur voyage vers Cahors comme une promenade de santé organisée sur les bords du Lot. Certes, les locales sont derrières au classement, clôturant la marche de cette poule haute de Prénationale, mais elles n’en sont que plus dangereuses : ayant bien conscience que le temps presse, pour signer un premier succès, toutes les équipes qui se présenteront à Cabessut seront des potentielles proies pour un effectif qui a soif de victoire.
    Face à une telle envie, les Ariégeoises devront elles retrouver les automatismes le plus rapidement possible, de part et d’autre du terrain, pour museler les ardeurs locales et mettre en place leur jeu rapide. Sa défense, particulièrement, devra être à la hauteur de l’évènement, car si elle venait à flancher, nul doute que l’espoir donné au Stade Cadurcien lui permettrait d’enflammer le match.
    Il faudra donc mettre les bons ingrédients, autour de la zone des visiteuses : solidarité, combat, et détermination seront leurs meilleures armes, si elles souhaitent signer un nouveau succès et garder, même si elles sont faibles, des chances d’entrevoir la nationale 3 en juin.
    Comptons donc sur cet effectif, qui sait ce qu’il a à faire, pour ne pas prendre ce déplacement à la légère, et entamer de la meilleure des manières un sprint de 5 rencontres qui décidera de leur rôle dans cette poule.
    Stade Cadurcien – SGHBC, samedi 29/02 à 21h à Cahors.

    Landry Mangin

  • 09 Dec. 2019 SGHBC. Chez les jeunes. Le moral est au beau fixe. Lire l'article

    SGHBC. Chez les jeunes. Le moral est au beau fixe.

    Les handballeurs et handballeuses Saint Gironnais ont encore une fois été de tout les combats ce weekend, avec des rencontres au programme aux quatre coins de la région pour les pensionnaires du club cher au président Fargues.
    Tout a commencé par le tournoi de Mazères, pour les -9 ans mixtes du club, qui ont passé une belle après midi autour du ballon, entouré de copains : au-delà du résultat, les Saint Gironnais ont montré de belles choses, pour le plus grand plaisir des coaches et des parents, le tout dans la bonne humeur et le partage !
    Les -11 ans masculins, malgré tous leurs efforts, n’ont pas pu faire douter Vallée Arize Lèze, et reviennent du Mas d’Azil avec une défaite par 13 à 7 : malgré tout, les Couserannais ont essayé et n’ont pas démérité, ils feront mieux la prochaine fois.
    Les -15 ans féminines, dans un déplacement à risque à Vallée d’Ax, n’ont pas réussi à faire la différence face à des locales déterminées : elles doivent ainsi partager les points avec leur adversaire du jour puisque les deux formations se séparent sur un match nul, 28 partout. Il faudra rebondir rapidement pour ce collectif qui à le potentiel pour faire mieux.
    Les -18 ans masculins conservent leur invincibilité, puisqu’ils ramènent de leur déplacement du coté de Saint Gaudens un nouveau succès, sur le score de 32 à 24 : les Couserannais consolident ainsi leur place de leader, qu’ils sont désormais sûr de conserver, et se préparent d’ores et déjà pour la poule haute.
    Les -18 ans féminines recevaient CIEL 31 à Buffelan : battues à l’aller, les Couserannaises voulaient prendre leur revanche, c’est désormais chose faite puisqu’elles s’imposent devant leur public 32 à 24. Une bonne nouvelle pour cet effectif qui accumule les bons résultats et semble bien parti pour vivre une belle saison.
    Enfin, la réserve féminine a vaincu le signe indien, puisqu’elle s’impose 27 à 15 à Buffelan face à Pouyastruc. Un résultat qui va regonfler le moral de toute une équipe, en panne de confiance suite à ses dernières sorties, et qui va lui donner l’envie de redoubler d’effort pour capitaliser sur ce résultat.

  • 09 Dec. 2019 SGHBC. Prénationale masculine. Blagnac n’a pas tremblé. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale masculine. Blagnac n’a pas tremblé.

    Au terme d’un match engagé, qui à vu les deux adversaires du soir mettre beaucoup de rythme dans une partie plaisante, les Couserannais n’ont jamais réussi à reprendre Blagnac, qui s’impose donc à Buffelan (31-35).

    Ce n’était ni plus ni moins que le second de la poule qui se déplaçait à Buffelan, samedi dernier : un défi de taille donc, pour Echevarria et ses hommes, et surtout un joli test afin de permettre aux Ariégeois de s’étalonner en vue de la seconde phase.
    Si les visiteurs prennent immédiatement les commandes de la partie, les Saint Gironnais sont bien décidés à rendre coup pour coup et ne lâchent rien : le rythme de la partie s’envole, pour le plus grand plaisir des spectateurs. L’écart, sous l’impulsion de Sabour et de Dedieu, se réduit petit à petit, ce qui permet aux Couserannais de n’avoir qu’une petite unité de retard à la pause (15-16).
    Tout est alors encore possible pour les locaux, mais les visiteurs n’ont pas l’intention de perdre pied : alors que les oranges et bleus, à force d’effort, deviennent fébrile et perdent en lucidité, le BSC sent que le moment est venu et reprend son avance au score. Malgré tous les efforts de Mahel Odin et de ses gars, le score ne bougera plus, et c’est Blagnac qui sortira vainqueur de ce match haut en couleur (31-35).
    Si les Couserannais étaient déçu de ne pas avoir réussi à faire tanguer Blagnac, ce résultat prouve cependant que le SGHBC, à force de travail et de détermination, aura son mot à dire dans la lutte pour le maintien qui se profilera en Janvier.

    SGHBC 31 – 35 Blagnac SC Pour le SGHBC : Assemat, Cabanes, Dedieu, Garçon, Gaston (gardien), Marty Hugo, Michotte, Odin (capitaine), Prior, Pujol, Sabour, Scorbiac (gardien), Teyssandier.
  • 09 Dec. 2019 SGHBC. Prénationale féminine. Saint Girons avec autorité. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale féminine. Saint Girons avec autorité.

    Dans un match capital pour l’accession en poule haute, le SGHBC a mit une mi-temps pour prendre la mesure de son adversaire avant de cadenasser la partie, et de valider son ticket pour les Playoff face à un concurrent direct, Lunel (39-27).

    Après une belle série de victoire face à des adversaires moins bien classés, que le SGHBC a franchi sans embuche, il était temps de se frotter à un autre calibre pour les filles du trio Rouaix-Milhorat-Lagarde. La venue de Lunel, défaite sur ses terres par Muret la semaine passée et donc dans l’obligation de ramener un résultat de Saint Girons pour espérer accéder à la poule haute, allait répondre aux attentes des locales.
    Malgré un départ en fanfare des Couserannaises, qui montre les crocs les premières grâce à un 3-0, les visiteuses ne se dégonflent pas et répondent à leur tour pour revenir rapidement à hauteur (6-6, 10ème).
    es deux formations ne se quittent plus, se rendant coup pour coup, et il faut attendre la vingtième minute pour voir les Ariégeoises, emmenées par une Clémence Estaque des grands soirs, prendre un petit matelas d’avance (14-12, 20ème).
    Mais Lunel ne lâche toujours pas, et le score n’évolue plus alors que tout ce petit monde rentre aux vestiaires (17-15).
    A la reprise, c’est le même scénario qui reprend sur le parquet de buffelan, mais, à force de détermination, les Couserannaises accentuent petit à petit leur avance au score (25-20, 40ème).
    Lunel réplique alors, et réduit l’avance des locales, mais ne parvient pas à recoller : le manque de rotation se fait sentir dans les rangs Héraultais. Autour du quart d’heure de jeu, sous les coups d’accélérateurs des Oranges et Noires, Lunel finit par craquer et les coéquipières de Clémence Estaque s’envolent enfin au score (31-23, 50ème).
    Le score est acquis, les Héraultaises ne reviendront plus, et le SGHBC gère la fin de match à sa main, aggravant la marque pour finir avec un écart au score conséquent (39-27).
    Les Saint Gironnaises valident ainsi leur place en playoff, et disputeront contre Muret une finale de poule samedi prochain sur son parquet de Buffelan : quoi de mieux qu’un duel au sommet, avant d’attaquer les fêtes ?

    SGHBC 39 – 27 Lunel Marsillargues Pour le SGHBC : Balagué (1 but), Bardies (5), Coudore (gardienne, 11 arrêts), Daffis (1), Dedieu (2), Durrieu (8), Estaque (cap, 8), Louis (2), Mosca (4), Provenza (2), Servat (6).
  • 05 Dec. 2019 SGHBC. L’agenda du weekend. Lire l'article

    SGHBC. L’agenda du weekend.

    C’est encore une fin de semaine chargée qui attends les différents acteurs du SGHBC : de nombreuses formations du club seront de nouveau de tous les combats.
    A commencer par les -9 ans qui se déplaceront ce dimanche pour un tournoi à Mazères, pour le plus grand bonheur des jeunes licenciés du SGHBC : quoi de mieux que de passer un après midi à jouer au ballon avec les copains et copines ? Encore une fois, le résultat passera au second plan, les enfants seront surtout attendus sur leur capacité à reproduire les comportements appris aux entrainements… et à prendre du plaisir tous ensemble.
    Les -11 ans masculins prendront la direction du Mas d’Azil, ce samedi à 14h, pour y affronter Vallée Arize Lèze. Les jeunes Ariégeois souhaiteront réaliser une belle partie, mais l’adversaire comptera bien contrecarrer les plans des visiteurs : qui sortira vainqueur de ce nouveau derby ?
    Les -15 ans féminines resteront également dans l’Ariège, puisqu’elles se déplaceront du coté des Vallées d’Ax, ce dimanche à 14h. Face à un adversaire théoriquement un ton en dessous, il n’en faudra pas moins mettre les bons ingrédients sur le terrain pour les Saint Gironnaises, sous peine de subir une belle déconvenue !
    Les -18 ans masculins voyageront également ce dimanche : ils ont rendez-vous à 14h à Saint Gaudens. Les Couserannais gardent toujours l’ambition d’être invaincus lors de cette première phase, et souhaiterons donc ramener les trois points de la victoire en Couserans, tout en préparant d’ores et déjà une seconde phase qui s’annonce corsée.
    Les -18 ans féminines recevront Ciel 31 ce dimanche à 12h à Buffelan : les jeunes pensionnaires du SGHBC souhaiteront prendre leur revanche sur un collectif qui les avait battus lors du match aller. Le décor est donc planté, et c’est un bel affrontement qui devrait attendre les spectateurs de cette rencontre !
    Enfin, la réserve féminine, qui reste sur une série de défaite, voudra stopper cette dynamique avec la réception de Pouyastruc, ce dimanche à 14h à Buffelan. Les Couserannaises auront ainsi l’opportunité de montrer l’étendue de leurs progrès, depuis le début de la saison, face à un adversaire vraisemblablement plus abordable que lors de ses dernières sorties.

  • 05 Dec. 2019 SGHBC. Prénationale masculine. Une dernière pour l’honneur. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale masculine. Une dernière pour l’honneur.

    Alors qu’ils n’ont plus rien à jouer mathématiquement dans cette poule, les Couserannais comptent bien mettre à profit leurs derniers matches de la 1ère phase pour préparer la bataille du maintien à venir.

    Une partie de l’aventure, paradoxalement, s’est terminée lors de la victoire du coté de Palaja, samedi dernier, pour les joueurs d’Hugo Echevarria : les résultats de la poule ont effectivement condamné les Ariégeois à prendre la direction de la poule basse, et donc de la bataille du maintien qui s’annonce.
    Pour préparer ce nouveau championnat, Mahel Odin et ses gars ne comptent pas vivre les derniers matches de 2019 en roue libre : la venue de Blagnac, qui n’a cependant pas le droit à l’erreur si le BSC veut voir la poule haute, ressemble clairement à une belle épreuve de force, idéale pour préparer les joutes bien plus importantes qui auront lieu à partir de Janvier.
    Face à des banlieusards toulousains qui leur avaient posés de gros problèmes dans le secteur défensif lors du match aller, les Ariégeois seront évidemment attendus en défense. S’ils parviennent à verrouiller les intentions des visiteurs, ils bénéficieront logiquement des ballons de relances qui pourraient les amener sur un terrain bien plus favorable pour eux, et, pourquoi pas, bousculer assez leurs adversaires du soir pour les faire douter.
    Tout deviendrait alors possible, dans un gymnase Buffelan qui souhaite voir ses protégés renouer avec la victoire : dans le sillage des Sabour, Dedieu, Gaston, et autre Cabanes, le SGHBC pourrait alors continuer d’acquérir des certitudes qui pourront s’avérer utiles pour la suite des opérations qui débuteront en janvier. Et qui auront une tout autre importance.
    SGHBC (5ème) – Blagnac (2nd), samedi 07 décembre à 21h au Gymnase Buffelan.

  • 05 Dec. 2019 SGHBC. Prénationale féminine. La poule haute en jeu. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale féminine. La poule haute en jeu.

    Les féminines du SGHBC se retrouvent à un tournant de leur saison, ce dimanche, avec la réception de Lunel : un succès leur ouvrirait les portes de la poule haute, tandis qu’une défaite ramènerait Lunel dans la course.

    C’est ce que l’on appelle un vrai match couperet : malheur à celui qui ne repartira qu’avec un point du gymnase Buffelan, ce dimanche, dans cette poule de Prénationale. L’avenir des locales, pour le coup, s’écrit dès ce weekend, même si une potentielle épreuve de rattrapage pourrait être programmée la semaine prochaine avec la réception de Muret.
    Mais les Ariégeoises s’esquiveraient bien cette épreuve, sachant qu’un succès dès ce weekend leur donnerait immédiatement un ticket pour la poule haute de Prénationale, synonyme de bataille pour la Nationale 3 au cours des 6 prochains mois.
    C’est donc avec détermination que les Oranges et Noires recevront leurs adversaires de l’Hérault, bien aidée par un capital confiance gonflé à bloc par une série de victoire qui a remit à flot le navire Couserannais.
    Cependant, il ne faudra pas sous-estimer Lunel, battu la semaine passée par Muret et qui n’aura rien à perdre lors de son voyage en Ariège : les visiteuses auront même plutôt tout à gagner sur les rives du Salat.
    A charge de Clémence Estaque et ses coéquipières de mener la charge tambour battant, pendant une heure, afin de proposer un défi physique sur grand espace qui conviendrait tout à fait aux locales. La défense sera également une clé de la partie, les Oranges et Noires devront effectivement faire preuve de solidarité et de concentration pour verrouiller l’accès à leur but.
    Alors que l’avant dernière marche de cette première phase est déjà là, et que la dernière se profile dès la semaine prochaine, il est l’heure pour ce collectif de mettre à profit tout ce qu’elle a appris pour conclure l’exercice en beauté. Et, le cas échéant, de basculer vers de nouveaux objectifs dès le mois de janvier.
    A condition de bien négocier une partie qui ne s’annonce clairement pas de plaisir…
    SGHBC (2nd) – Lunel Marsillargues (3ème), dimanche 08 décembre à 16h au Gymnase Buffelan.

  • 31 Nov. 2019 SGHBC. Prénationale masculine. Les Couserannais rebondissent à Palaja. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale masculine. Les Couserannais rebondissent à Palaja.

    Il fallait un succès aux Ariégeois pour garder la tête hors de l’eau, c’est chose faite, avec la manière du coté de Palaja (28-34). Si l’espoir tient toujours à un fil, ce nouveau succès redonne un peu d’oxygène au SGHBC.

    Ce déplacement à Palaja revêtait une importance triple pour les Saint Gironnais : retrouver le chemin de la victoire, face à une formation qu’ils avaient déjà battu à Buffelan ; reprendre confiance en leur capacité après une reprise de championnat à la fois difficile et cruelle ; et enfin, garder un mince espoir d’entrevoir la poule haute.
    Si la dernière option s’est définitivement éloignée, les deux premières restaient d’actualité : pour y parvenir, les Saint Gironnais ont pu s’appuyer sur plusieurs éléments clés dans cette rencontre.
    En premier lieu, une entame à la hauteur, avec des visiteurs qui prennent dès le coup d’envoi les commandes de la partie (1-4, 6ème). Les hommes d’Echevarria gardent leur rythme jusqu’au milieu du premier acte, avant de coincer un peu et de voir une réaction des locaux remettre ces derniers dans la partie (8-10, 15ème).
    Mais l’inévitable Dedieu (7 réalisations) veille au grain, la machine se relance, et les Couserannais accélèrent jusqu’à la pause pour se construire un solide matelas d’avance (12-19).
    Au retour des vestiaires, c’est le statut quo au tableau d’affichage : alors que Dedieu prend la direction des tribunes, Jonah Sabour, dans un grand soir ce samedi, prend ses responsabilités et aide les siens à garder Palaja à distance (20-27, 45ème).
    Clément Gaston, peu épargné par les tireurs adverses, livre, lui aussi, une partie dont il a le secret (17 arrêts) : Palaja a beau tenter, les Couserannais acceptent le défi physique et verrouillent la fin de match, signant un succès probant pour ce déplacement à risque (28-34).
    Si ce match ne changera plus rien au destin du SGHBC dans cette première phase, au vu des résultats de la poule, il n’en demeure pas moins capital pour la préparation de la bataille du maintien qui se présente désormais à l’horizon, pour Mahel Odin et ses gars : le capital confiance est un peu regonflé après ce précieux succès.

    Palaja 28 - 34 Saint Girons Assemat, Cabanes (3 buts), Dedieu (7), Dupont, Garçon, Gaston (gardien, 17 arrêts), Michotte (4), Odin (cap, 3), Pujol (4), Sabour (13).
  • 31 Nov. 2019 SGHBC. Prénationale féminine. Le SGHBC sérieux à Saint Jean. Lire l'article

    SGHBC. Prénationale féminine. Le SGHBC sérieux à Saint Jean.

    Témoin a distance du duel entre les deux autres coleaders, le SGHBC n’a pas tremblé du coté de St jean (21-34) et continue sa route vers la poule haute. De bon augure avant une suite plus sinueuse.

    Il fallait être sérieux, rigoureux, et surtout ne rien prendre pour acquis : les Saint Gironnaises ont réuni tout ces ingrédients ce dimanche, du coté de Saint Jean, afin de ne pas se compliquer la tâche avant un « money time » du championnat qui sera bien assez complexe comme ça.
    Pour être serein, quoi de mieux qu’une bonne entame ? Les Ariégeoises, bien dans leur handball, attaquent pied au plancher et annonce immédiatement la couleur : avec un 4-0 en 5 minutes, le décor est planté.
    St jean tente mais évolue un ton en dessous de Saint Gironnaises inspirées et solidaire, à l’image d’un premier quart d’heure maîtrisé (4-12, 15ème). La base arrière visiteuse joue à sa main, et à la pause l’écart est déjà scellé tant les visiteuses dominent leur sujet (10-22).
    Au retour des vestiaires, la donne ne change pas : des Couserannaises bien regroupées autour de leur gardienne Coudore (15 arrêts) et bien organisée en défense, se projettent rapidement vers l’avant et accentuent leur avance au score (16-31, 45ème).
    Malgré une portière locale qui leur donne du fil à retordre, l’un des points noirs de la partie, les Ariégeoises conservent leur emprise sur le match malgré un petit relâchement coupable en défense. St Jean aura tout donné, mais ne pouvait pas rivaliser avec un SGHBC déterminé et appliqué ce dimanche (21-38).
    Clémence Estaque et ses coéquipières peuvent maintenant avancer avec confiance vers la fin de leur championnat, soit deux rencontres au sommet contre Lunel et Muret, à Buffelan, qui décideront des accédants à la poule haute de Prénationale.

    St Jean 21 – 38 SGHBC Balagué, Bardies (5 buts), Coudore (gardienne, 15 arrêts), Dedieu (8), Durrieu (8), Estaque (cap, 6), Louis (1), Provenza (3), Servat (7).
  • 31 Nov. 2019 SGHBC. Chez les jeunes. Les Couserannais gardent le cap. Lire l'article

    SGHBC. Chez les jeunes. Les Couserannais gardent le cap.

    Ils n’étaient pas nombreux ni nombreuses à fouler les terrains ce weekend, et ils ont connus des destins dives et variés : tous, cependant, ont fait honneur au maillot et ont porté haut les couleurs du Couserans, comme toujours.
    Les -11 ans féminines jouaient un derby contre Pamiers, ce dimanche au Gymnase Buffelan. Les jeunes Couserannaises, sérieuses et appliquées depuis le début de la saison, ont dominé les débats et s’imposent au finale 12 à 7, poursuivant ainsi leur belle série d’invisibilité !
    L’avenir s’annonce radieux pour cette formation qui semble abriter une génération prometteuse.
    Les -18 ans masculins, en voyage du coté de Muret, voulaient rester invaincus dans ce championnat. Malgré l’envie des locaux et un gros combat, les Saint gironnais ont tenu le cap et s’imposent 33 à 30, restant ainsi invaincus et se dirigeant un peu plus vers la poule haute en seconde phase !
    Enfin, la réserve féminine s’incline du coté de Soues, sur le score de 21 à 12. Cette jeune équipe doit encore s’aguerrir et progresser, tout en construisant ses relations dans un collectif souvent différent et abritant de nombreuses débutantes. L’apprentissage à la dure qui se poursuit pour cette équipe qui n’en garde pas moins l’envie et le sourire !