Sélectionner une page

SGHBC. Prénationale masculine. La bonne opération pour les Saint Gironnais.

saint girons handball club equipe senior garçons

Ecrit par Landry Mangin

2 Mar, 2020

Dans une reprise à haut risque, les Couserannais ont dû batailler ferme pour tirer leur épingle du jeu au Fenix (25-26), et enchainer avec un second succès de rang, qui leur permet de prendre de l’air par rapport à la zone rouge.

Ils se savaient attendus, et ce fut le cas ! Effectivement, le Fénix, pour sortir la tête de l’eau et lancer enfin sa course au maintien, était en quête de son premier succès. Et il comptait bien sur la venue des Couserannais pour débloquer le compteur !
D’entrée, ce sont les locaux qui imposent leur cadence, et qui ne ratent pas leur entame de match, en mettant immédiatement la pression sur les Saint Gironnais (5-1, 8eme minute).
Mais les Ariégeois, bousculés, se reprennent rapidement pour revenir à hauteur de leur adversaire du jour (5-5, 13ème).
C’est alors une course poursuite qui s’engage aux Argoulets, avec des Toulousains bien déterminés à faire basculer la rencontre dans leur sens, qui butent sur des Ariégeois tout autant déterminés à s’accrocher : à la pause, rien n’est fait entre les deux formations (11-10).
Ce sont les Oranges et Bleus, une fois n’est pas coutume, qui reviennent le mieux des vestiaires, et réalisant un petit break d’entrée, dans le deuxième acte (12-14, 37eme). Mais là encore, le Fénix fait son retard et, à un quart d’heure du terme, les deux formations se retrouvent de nouveau dos à dos (20-20, 45eme).
La fin de match, à l’image de la partie, est âprement disputée, chaque équipe se rend coup pour coup. Mais, à l’aube du money time, les Saint Gironnais trouvent l’ouverture et prennent les rênes de la partie (23-24, 53eme). La fatigue s’invite à la fête, et les portiers s’illustrent dans chaque camp : alors que le SGHBC dispose d’une unité d’avance à 5 minutes du terme, il parviendra à la conserver jusqu’au bout, signant ainsi une seconde victoire de rang, ô combien précieuse pour le bilan comptable, comme moral, des hommes d’Hugo Echevarria.
Alors que c’est le statut quo dans cette poule, avec 4 formations a égalité, il faudra désormais rééditer la performance d’aller gagner à Palaja, pour le SGHBC, samedi prochain : s’ils y parviennent, Mahel Odin et ses coéquipiers pourraient avoir fait un grand pas en vue du maintien en Prénationale.

Fénix III 25-26 SGHBC

Assemat, Cabanes (4/5), Dedieu (12/16, dont 3 penalties), Dupont (6/8), Garçon, Michotte (3/10), Odin (1/2), Prior (gardien, 6 arrêts), Pujol, Sabour (0/7), Soula, Teyssandier.

Site créé par MystWEB

Copyright © MystWEB 2020 – Tous droits réservés